Holy Motors



Sortie CHF   11 juillet 2012
Sortie CHD 18. Oktober 2012
            
Un film de Leos Carax
Avec Denis Lavant, Edith Scob, Eva Mendes, Kylie Minogue, Elise Lhomeau, Michel Piccoli
Scénario Leos Carax
Productrice Martine Marignac
Prix Prix de la Jeunesse, Festival de Cannes 2012
No SUISA 1009.064
Synopsis
De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. A la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?


Echos de presse
"Trouvailles magiques, émotions intenses et chansons sublimes, du début à la fin: un feu d'artifice !" - Télérama "Leos Carax a fait trembler les murs du palais des festivals. Puissant, surréaliste, sensoriel: un coup de poing dingue dans cette sélection officielle." "Un régal pour les amoureux du cinéma." "Holy Motors est une merveille inespérée. Un film purement universel et passionné." "Une prestation éblouissante de l'alter-ego du réalisateur, Denis Lavant, bouillonnant et électrique." "Der Sinn von Holy Motors ist einzig und allein gesehen und damit erlebt zu werden." "Holy Motors leaves you groggy, as if you were awaking from sleepwalking. A magnificent work !"
"Si la Palme d'or sert à récompenser la plus haute teneur en cinéma détectée parmi les films en compétition, alors Leos Carax est à ce jour le mieux placé pour l'emporter. “Holy Motors” brille par son inventivité, son humour et l'émotion qu'il provoque chez le spectateur." - Télérama
"Chronique d’une merveille annoncée. Passé par bien des aventures et mésaventures de production, Holy Motors est un film magnifique. Carax est un enfant du cinéma, éternel jeune homme malgré les années passées à ne pas faire de films, partagé entre le deuil, les souvenirs, une mélancolie contrariée par une énergie extraordinaire et la jouissance de créer de la poésie avec des images et des sons. Holy Motorsest une véritable série B d’artiste, une création sans aucun équivalent dans le paysage mondial, le plus beau film de Carax avec Pola X, dans un registre totalement différent : celui de la rêverie cinématographique, affranchie des règles narratives classiques. Le film, qui invente ses propres formes, est du début à la fin une allégorie et se présente comme un voyage à travers la vie d’un homme en même temps qu’un voyage dans l’œuvre d’un cinéaste. Cet homme et ce cinéaste, c’est bien sûr Leos Carax lui-même. MaisHoly Motors dépasse le projet autobiographique pour être avant tout un film universel sur la vie et le cinéma, le temps et l’image. On y retrouve l’attachement de Carax au cinéma des origines (ici des images de Etienne-Jules Marey), aux machines (limousines, caméras), célébrant le mécanique contre le virtuel, toujours dans la lignée de Cocteau et de Godard. Dans Holy Motors à la magie bricolée, Carax délivre des visions splendides qui n’ont pas besoin de trucages dispendieux pour déclencher la sidération. Le principal effet spécial est le corps humain, celui de Denis Lavant, double et invention de Carax qui ici se multiplie en neuf personnages (performance géniale, où le comédien confirme qu’il est l’héritier de Lon Chaney et des grands burlesques du muet) sans oublier l’apparition sculpturale d’Eva Mendes et la bouleversante séquence avec Kylie Minogue qui chante sa tristesse dans les ruines de la Samaritaine. On n’a qu’une envie, c’est de revoir le film le plus vite possible. Ce n’est pas le meilleur film du festival, c’est LE film du festival." - Olivier Père, Directeur du Festival de Locarno
"Un film vivant, joyeux, tragique. Et une immense joie de spectateur ainsi qu'une certitude foudroyante que ce film-là domine sans aucune hésitation la compétition cannoise telle qu’elle s’est déroulée cette année." - slate.fr
"Denis Lavant est bouleversant." Jour J "Our favorite for the prestigious Palme d'Or prize." - John Blesdale, Cine-Vue "Holy Motors ist alles zugleich: Thriller, Melodram, Sciencefiction-Film, Experiment und sogar Musical. Der Film muss einfach erfahren werden. Und das ist für einen Film schliesslich eines der schönsten Komplimente, die man ihm machen kann." - film-zeit.de "Une machine cinématographique folle, visuelle et poétique, vrombissant tel un moteur de limousine, qui doit se voir chaudement récompensé au Palmarès du Festival cette année. En tous cas, on l'espère…" - toutlecinema.com "Holy Motors, plus que tout autre film, s’apprécie vierge comme on entrerait dans un labyrinthe plongé dans le noir, guettant les créatures extraordinaires qui s’y cachent, les yeux grands ouverts." Note FilmDeCulte : "Avec un casting éblouissant qui compte Kylie Minogue, Eva Mendes et Michel Piccoli, Leos Carax sème une fois de plus le trouble. Les fans s’y retrouvent pourtant, et le film est d’ores et déjà couronné de critiques enthousiastes." - huffingtonpost.fr "Certains ont trouvé un mot pour définir Holy Motors : ça s'appelle la « poésie ». « Holy Motors », c'est un poème." - Bernard Achour, nouvelobs.com "Carax c'est une lettre d'amour au cinéma. Ça nous a absolument transporté ! C'est le premier coup de coeur de ce festival, le premier gros, gros coup de coeur." - M.E. Rouchy - nouvelobs.com "Holy motors est surprenant, sidérant et hanté de bout en bout. Leos Carax revient magistralement au pays du cinéma et flingue tous les prétendants, laissant les autres films, aussi bons soient-ils, loin derrière. Est-ce le dialogue avec Godard, les fantômes de Seberg et du Pont Neuf, ou la performance de Kylie Minogue qui bouleversent ? On est en tous cas ému aux larmes" - Serge Kanganski, LesInrock "L’ancien prodige de "Boys meet girls" et des "Amants du Pont-neuf", Leos Carax, revient au Festival avec une oeuvre superbe, une merveille d'intelligence, accueilli par une longue salve d’applaudissements méritée." - Pelerin.info Cannes films have a tendency to provoke reaction, with selections chosen for their impact more often than any conventionally commercial appeal, and as a result, responses from those who attend tend to polarize. In that context, it is no surprise that Leos Carax‘s weird and wonderful Holy Motors was chosen to screen In Competition, judging by the number of walk-outs and the final standing ovation. - filmschoolrejects.com
  imprimer cette page...

Mont-Blanc Distribution
11 Rue Robert-Céard
CH-1204 Genève

Tel. +41 (0)22 700 76 10
Fax +41 (0)22 700 76 11
E-Mail info@mont-blanc-distribution.ch

created by onelook
© copyright